Vous êtes dans : Accueil > Espace communication > Culture à l'hôpital > Patrimoine > Le lundi 6 juillet 2015, le Centre Hospitalier des Pyrénées a fêté ses 150 ans.

Le lundi 6 juillet 2015, le Centre Hospitalier des Pyrénées a fêté ses 150 ans.

A l'occasion de cet anniversaire, l'établissement est revenu sur un siècle et demi d’histoire et d’évolution qui sépare la colonie agricole de l’Asile Saint-Luc du Centre Hospitalier des Pyrénées.

C'était il y a 150 ans, le 1er juillet 1865 précisément, que "la première pierre de l'asile Saint-Luc fut posée, sous le règne de sa majesté l'Empereur Napoléon III", comme l'a indiqué Roman Cencic, directeur du C.H.P., en commençant son discours.

Pour ce 150ème anniversaire, l'hôpital a ouvert ses portes et son parc à ses partenaires, agents et retraités, les invitant ainsi à découvrir, au travers de la mise en lumière de son patrimoine architectural et paysager, 150 ans de fonctionnement psychiatrique qui n'a eu de cesse de progresser pour proposer un soin autrement, un soin hors les murs, des dispositifs de psychiatrie intégrés dans la cité, au plus près des citoyens. M. François Bayrou, le maire de Pau, s'est félicité de cette "admirable aventure humaine" que constitue l'évolution de l'établissement et a souligné "le travail accompli au service de la société".

Cette belle fête a réuni tout au long de la journée près de 100 personnes autour des animations mises en œuvre grâce à un travail de partenariat avec la Ville de Pau, le Conseil régional d'Aquitaine et l’Université.

La matinée du 6 juillet a été consacrée à l’accueil des personnalités officielles, des organismes de tutelle, des établissements de la communauté hospitalière de territoire, des partenaires, des membres des instances de l’établissement et de l’ensemble de la communauté médicale.

L'exposition sur la « Transformation de l’hôpital psychiatrique de 1865 à nos jours, de la maison de santé de Pau au Centre Hospitalier des Pyrénées » proposait un voyage au cœur de l’histoire de la construction de l’hôpital de la maison de force du XVIIème siècle au Centre Hospitalier d’aujourd’hui et de ses transformations architecturales. Elle était illustrée par des photos et des objets issus des archives de l’hôpital et de textes rédigés en collaboration avec Audrey ROMEAS, étudiante en master 1 Spécialité : Valorisation du Patrimoine et des Politiques Culturelles Territoriales à l’université de Pau, qui a réalisé son mémoire sur l’hôpital Saint-Luc.

Cette exposition a été l'occasion pour les visiteurs de revenir 150 ans en arrière ou au contraire de se projeter dans l’avenir en visualisant les plans de la future construction des nouveaux bâtiments qui abriteront le service des urgences et l’unité de gestion de la crise.

La balade dans le parc a permis de mettre en lumière l'extraordinaire patrimoine botanique du C.H.P., composé d’une importante diversité d’arbres et d’espèces végétales. A l’origine, ces terres, propriété de l’asile, étaient principalement exploitées à l’est et au nord. On y trouvait des jardins potagers, des vergers, des cultures agricoles, une ferme, avec étable et vaches. La propriété agricole est aujourd’hui un parc d’environ 40 hectares, riche en histoire et végétaux, devenu partie intégrante du patrimoine de la ville de Pau. Les visiteurs ont été invités à le découvrir au travers d’un itinéraire guidé et commenté par deux agents du service parcs et jardins de l’établissement, et rapporté dans un livret distribué aux participants (téléchargez le livret sur Le tour du parc (pdf-10,74 Mo) ).

Plus d’un siècle après la construction de l’asile Saint-Luc, Cécile Devos, chargée d'études inventaire du patrimoine à la Ville de Pau, et Claude Laroche, chercheur au service de l'inventaire du Conseil régional d'Aquitaine, ont invité le visiteur à se plonger, au travers d'un parcours guidé, dans l’histoire des bâtiments de cet établissement considéré comme l’un des plus grands et plus beaux asiles de France.

La chapelle de l'hôpital a également accueilli les participants qui, tout en profitant de sa fraicheur, ont pu (re)découvrir son histoire présentée par l'aumônier de l'établissement, M. l'abbé Hiquet et M. Lavignotte, retraité du C.H.P., et président de l'association "Les amis de la Chapelle Saint-Luc".

Pour en savoir plus sur la manifestation, vous pouvez télécharger au format pdf le Dossier de presse sur les 150 ans de la construction du C.H.P. (pdf-1,42 Mo)

Vu dans la presse :

Haut de page